ACTU

assurance vie

Conjoncture et stratégie d'investissement du fonds en euros de BPCE VIE


Entretien avec François-Henry Brault, directeur de l’ingénierie financière de BPCE Vie

Entretien réalisé le 30 janvier 2018 - données arrêtées au 30/12/2017

Quel constat dressez-vous de la situation économique et financière cette année ?

Pour l’année 2017, la situation économique et financière se traduit par :

  • Une croissance de 2,2 % du PIB en Europe accompagnée d’une synchronisation des cycles de croissance de ses différents pays membres.
  • Une inflation européenne qui reste contenue avec une croissance de l’indice des prix à la consommation sur l’année, proche de 1%.

Ces facteurs ont soutenu les performances des indices boursiers qui ont battu des records : le CAC 40 a atteint son plus haut niveau depuis dix ans et les marchés actions américaines ont touché leur plus haut historique.

Par ailleurs, dans un contexte de politique monétaire accommodante, le taux de rendement de l’obligation d’Etat français 10 ans (OAT* 10 ans) s’établit en moyenne à 0,81 %. Pour 2017, ce dernier a atteint son taux le plus haut en début d’année à 1,15 %, lié aux incertitudes de l’échéance électorale française, et son taux le plus bas de 0,58 % en juin. Parallèlement, les rendements des obligations d’entreprises ont poursuivi leur resserrement pour atteindre le niveau le plus bas depuis 10 ans.

Quelle a été votre stratégie d’investissement pour le fonds en euros de BPCE Vie cette année ?

La stratégie d’investissement menée sur l’année 2017 s’est attachée à :

  • réduire la poche monétaire qui passe de 6,5 % à 4,4 % et ;
  • adapter le profil de risque du fonds en euros à cet environnement de marché plus porteur en augmentant l’exposition aux actifs diversifiés de 15,7 % à 16 % du portefeuille.

Ainsi, malgré un environnement de taux bas, le rendement des investissements en produit de taux s’est maintenu à un niveau similaire à celui de 2016, notamment porté par les investissements en dettes privées et un allongement de la maturité des placements. Par ailleurs, notre stratégie d’investissement du fonds en euros s’inscrit dans une démarche responsable. Dans la lignée des enjeux climatiques de la COP 21, nous avons établi des critères de notation Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance (ESG). Chacun de nos placements répond à ses critères, les entreprises qui présenteraient un trop grand risque ESG sont exclues de nos placements. Pour conclure, les bonnes performances des indices boursiers et de l’ensemble des actifs risqués ont permis d’augmenter les réserves de plus-values. Cette hausse des valorisations conforte notre stratégie de diversification vers des actifs réels moins sensibles aux marchés.

* Obligation Assimilable du Trésor